Publié par Alexandre Mpom

République Gabonaise

Office National du Baccalauréat

Philosophie : Baccalauréat 2004 (Deuxième session)

Séries : A1 – A2

Durée : 4 heures

Coefficient : 5

 

Traitez, au choix, l’un des sujets suivants :

Sujet 1 : La vérité est-elle source de discussion ou de sympathie ?

Sujet 2 : Aucune œuvre humaine n’est parfaite : Quel sens et quelle valeur recouvre une telle assertion ?

Sujet 3 : Dégagez l’intérêt philosophique du texte suivant en procédant à son étude ordonnée.

 

La liberté en tant qu’homme, j’en exprime le principe pour la constitution d’une communauté dans la formule : personne ne peut me contraindre à être heureux d’une certaine manière (celle dont il conçoit le bien-être des autres hommes), mais il est permis à chacun de chercher le bonheur dans la voie qui lui semble, à lui, être la bonne, pourvu qu’il ne nuise pas à la liberté qui peut coexister avec la liberté de chacun selon une loi universelle possible (autrement-dit, à ce droit d’autrui). – Un gouvernement qui serait fondé sur le principe de la bienveillance envers le peuple, tel celui du père envers ses enfants, c’est-à-dire un gouvernement paternel, où par conséquent les sujets, tels des enfants mineurs incapables de décider de ce qui leur est vraiment utile ou nuisible, sont obligés de se comporter de manière uniquement passive, afin d’attendre uniquement du jugement du chef de l’Etat de la façon dont ils doivent être heureux, et uniquement de sa bonté qu’il le veuille également, - Un tel gouvernement, dis-je, est le plus grand despotisme1 que l’on puisse concevoir.

Emmanuel Kant

(1) Système politique dans lequel le pouvoir du gouvernant (le despote) s’exerce directement et de façon arbitraire.

Philosophie : Baccalauréat 2004 au Gabon, séries A1-A2 (Deuxième session)

Savoir Gabon

Téléphone : (+241) 074 79 10 22 / (+241) 060 00 02 60

Mail : savoirgabon@yahoo.com

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article