Publié par Alexandre Mpom

République Gabonaise

Office National du Baccalauréat

Philosophie : Baccalauréat 2007

Séries : A

Durée : 4 heures

Coefficient : 5

 

Traitez, au choix, l’un des sujets suivants :

Sujet 1 : Notre beauté est-elle notre œuvre ?

Sujet 2 : « La véritable science enseigne, par dessus tout, à douter » : Appréciez cette pensée.

Sujet 3 : Dégagez l’intérêt philosophique du texte suivant en procédant à son étude ordonnée.

 

Quand tu devrais vivre trois mille années et autant de fois dix mille années, souviens-toi pourtant que nul ne perd une autre vie que celle qu’il vit, ni n’en vit une autre que celle qu’il perd. Dès lors, la vie la plus longue et la plus courte reviennent au même ; le temps présent qui fuit est égal ; et ainsi, ce qu’on perd apparaît infiniment petit, car nul ne peut perdre ni le passé ni l’avenir : ce qu’on ne possède pas, comment pourrait-on en être dépouillé ?

Il faut donc se souvenir de ces deux choses : l’une, que tout, de toute éternité, est uniforme et roule en cercle, et que peu importe de voir les mêmes objets cent ans, deux cents ans, ou dans l’infini de la durée ; l’autre, que celui qui a le plus vécu et celui qui est mort le plus tôt perdent autant, car il n’y a que le présent dont ils doivent être dépouillés, puisqu’ils ne possèdent que lui, et que, ce qu’on ne possède pas, on ne peut pas le perdre.*

Marc-Aurèle

 

* La connaissance de la doctrine de l’auteur n’est pas requise. Il faut et il suffit que l’étude ordonnée du texte rende compte du problème dont il est question, de la thèse soutenue et de son intérêt philosophique.

Philosophie : Baccalauréat 2007 au Gabon (séries A )

Savoir Gabon

Téléphone : (+241) 074 79 10 22 / (+241) 060 00 02 60

Mail : savoirgabon@yahoo.com

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article