Publié par Arnaud N'zassy

Faut-il sanctionner le comportement d'un élève ou d'un étudiant par le retrait de points sur  un devoir ?

 

Arnaud N'zassy

 

Il n'est pas surprenant d'entendre dans une salle de classe :

« Toi ! Oui, toi qui ris au fond de la classe, moins deux (- 2) pour le prochain devoir.

- Monsieur, je ne riais pas !

- Je n'ai pas besoin de discuter avec toi, c'est moins deux (- 2). Quant au chef de classe, tu as moins trois (- 3) pour l'absence d'effaceur en classe. Je ne parle même pas de Jérémie qui entre toujours en classe 5 minutes après la fin de la récréation. Eh bien, conformément à ton retard, tu viens de t'offrir moins cinq (- 5) pour le prochain devoir. Marie, je te remercie d'avoir une fois de plus ramené cette coiffure à mon cours, moins quatre (- 4). Maintenant, si vous ne me donnez pas le nom de celui qui a rigolé, je donne moins dix (- 10) à toute la classe. Je rappelle à toutes fins utiles que toute la classe a déjà moins six (- 6) pour l'argent que votre camarade de classe a perdu pendant mon cours de la semaine dernière. Chacun doit donner 500 FCFA à la condisciple. A cela, s'ajoute le moins quinze (- 15) pour le vol du cahier de texte du premier trimestre. Allez vous plaindre où vous voulez... »

Un enseignant a-t-il le droit de sanctionner le comportement d'un élève par le retrait de points sur une note de devoir ?

Il existe des notes de conduite dans de nombreux établissements scolaires du Gabon. Ces notes sanctionnent le comportement des élèves.

La note du devoir sanctionne le travail de l'apprenant dans la matière enseignée. Pour un travail bien fait, l'apprenant peut même recevoir un bonus (+1, +2, etc.) sur sa note initiale. De même, pour un travail négligé, l'élève peut recevoir un malus (-1, -2, etc.). Nous sommes ici dans le cadre du travail de l'apprenant, et non dans celui de la discipline.

Malheureusement, certains enseignants confondent ou font exprès de confondre ces deux cadres bien distincts. Pour le moindre écart de comportement, l'apprenant voit sa note de devoir amputée par un malus. Or, la note d'un devoir ou d'une interrogation ne concerne que le travail. C'est une évaluation de ses connaissances. Ce n'est pas une évaluation de son comportement. Qu'est-ce qui explique alors ce comportement de certains enseignants face aux notes des apprenants ?

Il faut avouer que de nombreux enseignants manquent de charisme. Ils savent que les apprenants tiennent à leurs notes. La sanction systématique par un malus sur la note du devoir vient compenser le manque de charisme ou le manque d'assurance face aux apprenants. L'enseignant veut montrer sa supériorité et oublie le règlement intérieur pour satisfaire son ego blessé par les caprices des élèves ou des étudiants. Nous ne sommes pas loin d'une vengeance à la chinoise (il ne manque plus qu'un temple de Kung-fu). Il s'agit de faire mal à l'apprenant, de le mettre à genoux.

Que disent les censeurs pédagogiques face à ces déviations ? Allez savoir... 

Copyright © Arnaud N’zassy. 2020. Tous droits réservés !  

Faut-il sanctionner le comportement d'un élève ou d'un étudiant par le retrait de points sur un devoir ?

Savoir Gabon

Téléphone : (+241) 074 79 10 22 / (+241) 060 00 02 60

Mail : savoirgabon@yahoo.com

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article