Publié par Arnaud N'zassy

Les Gabonais savent-ils encourager leurs artistes ?

Arnaud N'zassy

Il y a quelques semaines, Le Petit Mayombo, encore appelé le Mimi des Mimis, s'est copieusement fait lyncher sur la toile après la sortie de son clip Les retombées. Il pleuvait des injures à perte de vue. Pourquoi ce mépris ? Pourquoi cette haine ? Pourquoi cette jalousie ? Que veulent les Gabonais ? Souhaitent-ils voir Le Petit Mayombo s’asseoir à Lébamba et charger des bus ? Pourquoi s'acharner sur un jeune qui ne demande rien à personne et qui se bat pour réussir ses projets avec les personnes qui ont décidé de le soutenir ? Son passage à l'émission de Cyril Hanouna a-t-il réveillé les vieux démons qui bloquent tout émergence artistique au Gabon ? Un paysage artistique dans lequel on ne doit parler que de certains qui, à tort ou à raison, ont pignon sur rue.

Le Petit Mayombo - Les retombées (image du clip officiel)

 

Nous avons suivi le parcours du Petit Mayombo, de sa première vidéo, L'erreur l’erreur, à son clip Les retombées. Il a fait du chemin malgré son handicap. Combien seraient découragés s'ils étaient à sa place ? Combien ont le courage de travailler à la création d'un concept ? Pourquoi cet acharnement alors qu'il porte haut les couleurs du drapeau gabonais ?

Le Petit Mayombo n'est pas le seul à faire les frais de la sorcellerie artistique gabonaise. Zyon Stylei a eu sa part de boules puantes à la sortie de son clip intitulé La Botte. Une fois de plus, certains Gabonais, au lieu d'apporter une critique constructive, ont tout simplement égrainé leur chapelet d'injures et de remarques désobligeantes.

Zyon Stylei - La Botte (image du clip officiel)

 Le 26 avril 2020, Axel Merryl a dû intervenir dans une courte vidéo pour encourager l'artiste. Comme il le dit :  « Quand moi, je voulais regarder le clip, je n'ai pas essayé de mettre en avant ce que j'attendais. J'ai essayé de rentrer dans le délire de l'artiste. (...) Il faut regarder par rapport à ce que l'artiste veut véhiculer (...) Zyon a voulu continuer dans l'esprit du challenge. »

Zyon Stylei - La Botte

En gros, Axel Merryl nous montre que les jeunes artistes gabonais se battent avec les moyens du bord pour nous présenter des merveilles. Pourquoi ne pas les encourager ? Pourquoi détruisons-nous nos artistes ? Quel est le but de cette destruction ?

Loin de s'arrêter en si bon chemin, les détracteurs des artistes gabonais ont décidé de s'en prendre à la comédienne gabonaise Pandzira, encore appelée The Style. Cette dernière s'exprime dans une vidéo publiée le lundi 14 septembre 2020 sur son compte Facebook. Elle exprime son ras-le-bol face aux comportements de certains Gabonais qui semblent ne rien comprendre à l'humour et qui ont choisi d'exceller dans la xénophobie. Notons que The Style a toujours travaillé harmonieusement avec Axel Merryl et Jojo le comédien. Ce partenariat a donné une couleur panafricaine au monde de l'humour. A l'heure où nous parlons d'une Afrique qui s'ouvre au monde, ces jeunes ont su montrer que l'Africain peut briser les frontières nationales et marcher main dans la main. Et si le rêve de Kwame Nkrumah passait par l'art ? Et si les artistes africains construisaient à leur manière l'unité africaine ? Sans décolérer, la comédienne précise : « Il faut savoir donner de la valeur à ce que les autres font. Les vidéos, c'est notre travail, c'est notre boulot. »

Pandzira - The Style

Pourquoi détruire le travail d'une jeune compatriote gabonaise qui ne demande rien à personne et qui se bat pour valoriser le pays ? Ceux qui décrient les scènes de la comédienne sont peut-être aussi les mêmes qui sont câblés avec leur progéniture sur les embrassades de Novelas TV. Qu'est-ce qui justifie alors ce dénigrement ?

Vivement que ce comportement cesse. Nous devons encourager nos artistes à promouvoir le Gabon. Nous avons perdu des géants (Oliver Ngoma par exemple). D'autres sont encore parmi nous (nous pensons notamment à Pierre Claver Akendengue). Il faut préparer la relève. Nous n'avons qu'une chose à faire : encourager nos artistes.

Les Gabonais savent-ils encourager leurs artistes ?

Savoir Gabon

Téléphone : (+241) 074 79 10 22 / (+241) 060 00 02 60

Mail : savoirgabon@yahoo.com

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article