Publié par Arnaud N'zassy

La vaccination contre la Covid-19 au Gabon… Pourquoi l’hésitation et le refus ?

L’arrivée du vaccin contre la Covid-19 au Gabon aurait peut-être créé plus de motivation au sein de la population gabonaise, c’est du moins ce qu’espérait sans doute le gouvernement gabonais. Pourtant, depuis son atterrissage sur le tarmac de Libreville, le précieux liquide ne draine pas grand monde derrière lui. En effet, beaucoup de Gabonais demeurent indifférents face à l’appel lancé par les autorités gabonaises pour se faire vacciner. Rappelons que le Gabon a décidé – sans doute pour être conforme aux normes de l’OMS – que la vaccination ne serait pas obligatoire. Cette décision montre que le Gabon n’a pas voulu suivre la voie de certains Etats totalitaires qui imposent le vaccin à toute la population comme si la dictature de la Corée du Nord ne suffisait pas dans ce Monde déjà troublé. Revenons à l’essentiel. Qu’est-ce qui peut expliquer cette réticence ?

Vaccination au Gabon - Savoir Gabon
Vaccination au Gabon - Savoir Gabon

Nous commencerons tout d’abord par l’origine du vaccin. En effet, le premier obstacle rencontré par cette campagne de vaccination est l’origine du vaccin, c’est-à-dire le grand Made in China. Il faut dire que les produits chinois ne jouissent pas d’une très bonne réputation au Gabon. Le vaccin chinois n’est pas épargné par cette réputation. Certains citoyens ont donc le sentiment que l’Etat veut vacciner la population avec un produit low-cost (une sorte de vaccin « moutouki ») qui ne présage rien de bon. La question n’est pas de savoir si la population gabonaise a raison de penser ainsi ou non, mais de constater l’inquiétude qui mine de nombreuses familles.

Ensuite, la production rapide du vaccin n’a fait qu’amplifier le doute sur sa qualité. Les vaccins qui sont présentés actuellement ont été produits en moins de deux ans. Beaucoup de questions demeurent. A quel moment a-t-on commencé et achevé les tests sur l’Homme ? Peut-on faire confiance au vaccin du  pays (la Chine) qui a causé la maladie ? S’il est possible de réaliser un vaccin avec une telle rapidité, pourquoi ne voyons-nous pas le vaccin du sida et du paludisme qui tuent plus de Gabonais que la covid-19 ? Faut-il voir – dans cette rapidité extraordinaire – la main obscure des lobbies pharmaceutiques dont le principal leitmotiv est l’argent et non la santé ?

Les effets secondaires du vaccin européen AstraZeneca ont par ailleurs cristallisé la peur dans l’esprit de nombreux Gabonais. Notons qu’il s’agit ici d’un vaccin européen. Les médias européens ont parlé de « coagulation » et de « thrombose ». On a parlé de décès dus à la vaccination. Les mots « vaccin » et « mort » sont presque devenus synonymes au moment où il était plutôt urgent de rassurer. Certains ont rapidement établi une règle de trois : « Si le vaccin européen cause la mort, que peut faire le vaccin chinois ? » S’il y a une chose que la peur sait très bien faire, c’est empêcher de réfléchir ou créer le doute. Dans le doute, l’homme sage choisit de ne rien faire. C’est dans cette position que se trouvent de nombreux citoyens gabonais qui ont simplement besoin d'une entière assurance.

En outre, le manque de confiance vis-à-vis du gouvernement gabonais face à la crise sanitaire a également eu un impact sur la confiance accordée au vaccin chinois. La gestion de la crise sanitaire a fini par exacerber l’impatience de nombreux compatriotes. Les épisodes de l’aide au loyer, des kits alimentaires, de l’aide à l’électricité et eau, de l’aide aux artistes, de l’aide aux opérateurs économiques, du couvre-feu à 18h, du prix du test de la Covid-19, ont fait naître une forme de lassitude. On ne sait plus s’il faut encore faire confiance au gouvernement.

Enfin, il faut ajouter la colère. Il n’est pas rare de rencontrer des citoyens qui avouent être en colère contre le gouvernement. Cette colère est-elle justifiée ? Nous ne saurions le dire. Toutefois, la colère exprimée par le Mouvement des Casseroles qui s’est soldé par deux morts a largement contribué à se désolidariser de l’action gouvernementale, et par ricochet de la vaccination.

Tous ces éléments nous montrent qu’il faut communiquer inlassablement afin de rassurer. C’est donc aux autorités gabonaises de regagner la confiance du peuple en rassurant et en montrant l’exemple face à la pandémie.

Copyright © Savoir Gabon. 2021. Tous droits réservés !

La vaccination contre la Covid-19 au Gabon… Pourquoi l’hésitation et le refus ?

Savoir Gabon

Téléphone : +241 74 79 10 22 / +241 60 00 02 60

Mail : savoirgabon@yahoo.com

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Bivegue Simon 16/04/2021 05:52

Cette analyse me semble très pertinente et reflète reellement les sentiments et la position des Gabonais face à la vaccination. Good job sir!

Arnaud N'zassy 16/04/2021 13:48

Nous trouvons en effet qu'il est mieux d'analyser et comprendre l'hésitation de la population face au vaccin, au lieu de condamner systématiquement ceux qui refusent la vaccination.